Enduits chaux – paillettes de lin : opération cage d’escalier

Bon, du coup, pour le moment, notre cage d’escalier ressemble à ça : A savoir on a fait grossièrement tomber plâtre et torchis des murs (ça a l’air simple comme ça mais en vrai c’était crevant et ça a – encore ! – générer beaucoup de déchets à évacuer), et maintenant il faut refaire un enduit tout neuf ! (On a déjà une petite expérience là-dessus, voir : nos premiers enduits ) Dès le 5 juillet, on s’attaque à l’enduit de la cage d’escalier (trois niveaux tout de même !) et du coup il va nous falloir des bras, et c’est … Tu cliques t'as la suite !

En route vers notre cuisine !

Pour la cuisine, c’est FREE DOM (aka Dominique Herbillon) qui nous a accompagnés pour imaginer le projet. Après quelques rdv pour déterminer l’agencement des éléments, le choix des matières (et notamment des carreaux de ciment de la cuisine), voilà les plans de notre future cuisine : Bon, cependant, là on en est encore à la démolition du sol et ça donne plutôt ça :

Peintures home made !

(Wahou, deux articles en une semaine, on ne nous arrête plus !). La semaine dernière donc, on a attaqué les peintures home made. On avait été vraiment séduits lors de notre chantier participatif à Louvignies par la technique de peintures à la caséïne de Charly et Lulu et comme ils nous ont très gentiment filé leur recette, on n’a pas hésité une seule seconde (Charly et Lulu nous ont également accompagnés rue Gantois sur l’isolation (extérieure et intérieure) et sur les enduits chaux chanvre, si tu veux les contacter pour un projet jette un coup d’oeil à leur page de présentation … Tu cliques t'as la suite !

On avait rdv avec notre parquettiste !

(Parce que Jean-Claude, qui nous a tout appris à ce sujet, est un parquetteur-artiste). Toutes les solives de la maison avaient été refaites il y a plusieurs mois de cela par Hervé notre charpentier (histoire de remettre à niveau tout ça !), mais il nous fallait encore refaire les planchers. C’est chose fait au premier étage grâce à Jean-Claude (le parquettiste donc) et Hervé qui nous ont tous les deux accompagnés là-dessus. On a pu conserver une partie de l’ancien parquet en sapin rouge sur une partie de la pièce (qu’on va devoir poncer mais c’est une autre histoire), et on … Tu cliques t'as la suite !